La Station,
Halle Sud du Chantier Sang Neuf,
89 Route de Turin
06300 Nice
T 04 93 56 99 57
starter@lastation.org
www.lastation.org

Du 25 juin au 24 septembre 2011

Ouvert du mercredi au samedi
de 13h à 19h. Entrée libre.

Ingrid Luche, Le Rêve de la Halle Bibliothèque (détail), Série

Ingrid Luche, Le Rêve de la Halle Bibliothèque (détail), Série "Ghosts Dresses", 2011 © Ingrid Luche, courtoisie Air de Paris, Paris

Bruno Serralongue, N°10, mercredi 5 janvier 1994, Série Faits Divers, 1993/95 / Courtesy Air de Paris

Bruno Serralongue, N°10, mercredi 5 janvier 1994, Série Faits Divers, 1993/95 / Courtesy Air de Paris

La Station

Ingrid Luche, Le lapin turquoise
L'exposition "Le Lapin Turquoise" repose sur la représentation d'espaces ou de situations géographiques remémorées en convoquant l'univers du Museum ; les œuvres s'installent dans un espace d'exposition plongé dans l'obscurité et définissent respectivement le lieu de leur présentation au travers de leur mise en lumière. Ce parti pris lié au contexte spatial du lieu, pose également la nature des œuvres : tout en entretenant des liens évidents entre elles (contexte de leur conception, références culturelles…), leurs caractéristiques renvoient à l'univers muséographique et à la mémoire des objets. La conservation des œuvres ou des objets qui composent les collections historiques et leurs modes de monstration destinés au public dessinent des territoires culturels singuliers dont les origines disparaissent sous les légendes et se reconstruisent dans les nouveaux habitacles du village muséal. Cet espace là parle alors de nos désirs et de nos souvenirs, il esquisse une histoire collective du temps présent, celle où subsistent des témoignages du passé comme autant de marqueurs de l'histoire que l'on veut voir maintenant. Cette exposition a été conçue dans la continuité d'un séjour à New York en septembre-octobre 2010 (programme Culturesfrance hors-les-murs) et s'articule autour de 3 projets principaux : Monsieur Pigman, les Ghosts Dresses et Le Lapin Turquoise. Des dessins et photos composent un petit cabinet de dessin en relation au même projet.



Air de Paris - Bruno Serralongue
A l’origine, en 1990, c’est à Nice que Florence Bonnefous et Edouard Merino choisissent de s’installer. En 1994, les deux directeurs déménagent à Paris et ouvrent leur nouvel espace. Liam Gillick, Brice Dellsperger, Ingrid Luche, John McCarthy, Plamen Dejanov, Swetlana Heger ou Rob Pruitt y ont présenté leurs travaux. Pour l’été 2011, Air de Paris revient plus spécifiquement sur la période niçoise grâce à « Faits-divers », une œuvre de Bruno Serralongue : « De novembre 1993 à avril 1995, j'ai systématiquement lu la rubrique des faits- divers du quotidien Nice Matin. Grâce aux informations contenues dans les textes, je retournais sur les lieux des évènements et prenais une photographie. Un résumé du texte publié est sérigraphié sous le tirage dans une réserve blanche. » B.S. Les 51 photographies sont exposées à La Station, mais aussi dans d’autres lieux dans la ville de Nice, comme un jeu de piste. Un plan d’accrochage est imprimé et distribué à La Station.