Commissariat :
Maurice Fréchuret
Ariane Coulondre
Musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes

Mairie de Coaraze
Place du Portal
06390 Coaraze
T 04 93 79 34 80
secretaire.coaraze@wanadoo.fr
www.coaraze.fr

Du 2 juillet au 7 novembre 2011

Visible en permanence

© Xavier Theunis, Simulation, 2011

© Xavier Theunis, Simulation, 2011

Coaraze à ciel ouvert

En 1969, il y a donc plus de 40 ans, quatre artistes, Daniel Dezeuse, Patrick Saytour, Bernard Pagès, Claude Viallat, du groupe Supports/Surfaces, choisissent d’investir l’espace public de Coaraze, petit village de l’arrière-pays niçois, pour y présenter leurs travaux. L’événement est d’importance car, pour une des premières fois en France, des oeuvres d’art quittent les lieux généralement dévolus à leur présentation pour occuper un espace ouvert à la circulation de tous. Coaraze a choisi cette année de réitérer l’événement et, en s’associant aux musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes, de solliciter à nouveau quatre jeunes artistes. C’est ainsi que Pierre Descamps, Frédérique Nalbandian, Émilie Perotto et Xavier Theunis, ont répondu à l’appel et choisi, à leur tour, d’« occuper le terrain ».

Alors que Frédérique Nalbandian installe sur la place principale un blocrocher de savon enveloppé dans un filet dont les formes, livrées aux érosions climatiques, sont en résonnance avec l’architecture environnante et les plissements des calcaires marneux en contrebas, Pierre Descamps intervient sur un espace à l’abandon pour lui conférer une nouvelle signification. Un bloc de béton en forme de X, s’enfonçe dans le sol, tel une fondation, à la fois sculpture minimale, signature anonyme et un « vous êtes ici » à taille humaine. Xavier Theunis a choisi de traiter le gros bloc de pierre à droite de la mairie sur lequel plusieurs maisons reposent. Il y a accroché une nouvelle structure sur laquelle on ne peut que mentalement se projeter, faisant du rocher, le support d’une étrange et énigmatique construction. Émilie Perotto, quant à elle, investit les passages couverts, les pontis, si caractéristiques du village méditerranéen et si propices aux rêveries les plus diverses pour, en jouant sur la lumière et en y disposant quelques objets artistiques, transformer l’ambiance et l’esprit du lieu.

 
agence web nice creation site internet nice