Les lieux d'exposition
Artmandat

Nicolas Muller, Angelique’s Fall, 2009, plâtre, moquette, sangles, palette, 120 x 80 x 60 cm, Photo © Nicolas Muller

Nicolas Muller, Angelique’s Fall, 2009, plâtre, moquette, sangles, palette, 120 x 80 x 60 cm, Photo © Nicolas Muller

Nicolas Muller

Nicolas Muller est né en 1981 à Chatenay Malabry. Il vit et travaille à Nice et Paris.
Pour Nicolas Muller, l’espace d’exposition est un plateau de jeu, un médium à part entière (parfois dans son acception spirituelle). Lorsqu’il réalise la maquette du lieu d’exposition version carton (L’endroit du décor, 2010), lorsqu’il présente la photographie du panneau du square « Marie-Louise / Maria-Louiza » dans une marie-louise carrée (Statement, 2009) ou celle de Dégâts des eaux (2009) sur une planche de bois délavée, on croit avoir compris les procédés de mise en abyme, de tautologie et d’autoréférence. Mais la répétition n’épuise jamais l’image. « L’érudition c’est la mémoire et la mémoire c’est l’imagination » (Max Jacob, Conseils à un jeune poète, 1991). Rappelle-moi de m’en souvenir. (Marie Bechetoille, extrait)